Lancement de la Campagne « Opening Doors »

La campagne Opening Doors for Europe’s Children “Ouvrons les portes pour les enfants d’Europe” soutient les efforts nationaux visant à développer des systèmes de protection qui renforcent les familles et prévoient des prises en charges hautement qualitatives de type familial ou de proximité en optimisant l’utilisation des fonds européens et les capacités des organisations de la société civile.

od_logo

Il s’agit d’un partenariat reliant 5 organisations internationales à travers 15 pays européens. Pour plus d’informations: www.openingdoors.eu

Des milliers d’enfants grandissent en institution en Europe. Les conséquences sont inquiétantes pour les enfants, les familles et la société. Tous les enfants,  quelle que soit leur situation ont besoin d’un lieu de vie stable et de relations sécures entourés d’adultes auxquels s’attacher pour s’épanouir. La priorité est donc de soutenir des familles. Mais lorsque la séparation est nécessaire dans le cadre de leur protection, les enfants ont besoin de prises en charges individualisées que les institutions ne peuvent fournir. C’est pourquoi nous insistons sur la nécessité d’un large éventail de solutions de soutien ou de placement qualitatives.

La campagne “Ouvrons les portes pour les enfants d’Europe”  construit des partenariats au niveau national et international visant à promouvoir le changement au niveau des politiques nationales et financements publics. Elle vise à encourager les gouvernements et organisations nationales à implémenter les recommandations, lignes directrices et outils ratifiés ou développés au niveau européen.

La transition de l’institution vers un soutien aux familles et des placements alternatifs de type familial ou  de proximité n’est pas uniquement une nécessité dans les pays d’Europe Centrale et de l’Est. La deuxième phase de la campagne  rassemble également des partenaires nationaux autrichiens, espagnols et belges œuvrant ensemble à soutenir les familles et fermer les institutions.

La Porte Ouverte coordonnera la campagne et a souhaité s’associer à ENIL (le réseau européen pour une vie autonome) car les constats pour la Belgique, même avec des données encore très incomplètes et dispersées au niveau des différents ministères et niveaux de pouvoir, nous amènent à l’urgence d’une réflexion stratégique nationale au niveau du handicap et de la non -ségrégation des enfants en situation vulnérable dans un système très majoritairement institutionnalisé.

Le deuxième constat pour la Belgique concerne les enfants en bas-âge placés en pouponnières sur le long terme. Les lignes directrices sont formelles concernant le groupe d’âge des 0-3 ans (y compris ceux ayant un handicap) qui devrait selon les experts être placé dans un environnement familial. La seule exception possible étant le placement à court terme (urgence).

Merci pour l’accueil que vous réserverez à cette campagne trilingue, active dans les 3 communautés de notre pays.

Contact :

 

 

 

Publicités